AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Petite visite surprise [Seth]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lyna Carlyle

avatar

Nombre de messages : 66
Age : 27
Date d'inscription : 17/08/2008

In the Bullet
Emploi: Peintre
Copyright: [b]g
Relations:

MessageSujet: Petite visite surprise [Seth]   Mar 26 Aoû - 14:31


    9.oo Un horrible son, un son agaçant et aigu se fit entendre dans la chambre. Un son provenant de..."Saleté de réveil". Ce fut les premiers mots de Lyna en se réveillant ce matin. Oui bonjour à toi aussi, moi je vais très bien merci. Bref, une chose était sûre, c'était que la jeune femme était de mauvais poil. Se levant immédiatement (Oh mon dieu, elle a posé le pied gauche en premier...), la jeune femme se dirigea vers la baie vitré de son loft qui offrait une vue directe sur Boardwalk, quartier plutôt touristique où déjà bon nombre de personnes grouillaient dans les rues. Lyna resta quelques instants devant la fenêtre puis se dirigea par la suite vers la salle de bain. Se regardant dans la glace, elle fit une grimace en voyant sa mine fatiguée et ses quelques petites cernes sous les yeux. Elle se dirigea ensuite vers la baignoire où elle se fit couler de l'eau bien chaude. Rien de tel pour bien commencer la journée qu'un bon bain. Se glissant délicatement dans son bain, Lyna ferma les yeux enfin de mieux savourer celui-ci. Mais, cela ne dura pas bien longtemps. Pourquoi? Parce qu'elle fut prise soudainement par une affreuse migraine. Un mal de crâne qui l'obligea à réouvrir ses yeux... Mais lorsqu'elle les réouvrit, elle se rendit compte que sa vue était floue. Mais cela s'estompa au bout de quelques secondes. Lyna ne comprit pas ce qui lui arriva mais elle ne se fit pas plus de souci que ça. Sûrement cela était dû au fait qu'elle se soit levé précipitamment tout à l'heure. Elle resta donc dans son bain pendant une bonne dizaine de minutes puis sortit ensuite de celui en enfilant une serviette qu'elle noua au dessus de sa poitrine. Elle se dirigea ensuite à nouveau vers sa chambre pour y choisir ces vêtements. Elle opta pour une petite jupe en jean et un débardeur noir assez évasé.

    Elle descendit ensuite les marches qui menait à la salle principale de son loft : le salon. Allant vers la cuisine, elle se servit un grand verre de jus d'orange pour lui donner un peu de tonus. Elle se posa pendant quelques instant sur une chaise en face de la table et mangea un croissant tout en lisant le journal. C'était celui de la veille, elle n'avait pas eu la force d'aller ramasser celui du jour. Elle y lisa un article ou deux puis finit par se lever. Mais le jus d'orange n'avait pas vraiment fait l'effet désiré. Lyna se sentait complétement dans le coltard. Elle décida alors d'aller prendre l'air et par la même occassion, d'aller s'acheter un café en bas de la rue. Embarquant son sac à main et enfilant en quatrième vitesse des tongues, la jeune femme sortit de son loft et se retrouva après avoir descendu quelques escaliers dans les rues de Boardwalk. Il y avait encore plus de monde par rapport à tout à l'heure et surtout de nombreux touristes.

    Lyna marcha pendant une bonne vingtaine de minutes. Elle se trouvait à présent à Market Place. Il y avait pas mal de monde là aussi car cette place qui était très connu elle aussi à Port Elizabeth. La jeune femme pénétra alors dans un café et se dirigea vers le comptoir pour passer commande.
    - Un café bien fort s'il vous plait
    - Oui mademoiselle, à emporter ou à consommer sur place ?
    - Euh... Lyna marqua une pause puis regarda au dehors. Juste en face se trouver le bureau de police. Elle afficha un sourire puis rétorqua alors au serveur. Finalement je vais vous prendre deux cafés bien fort et à emporter. Merci.

    Donnant la monnaie au serveur, elle sortit du café quelques minutes après et se dirigea vers le poste de police juste en face. Pourquoi? Non elle n'avait pas de plainte à déposer. Elle allait juste rendre visite à une personne qu'elle connaissait très bien là bas : Seth McCormick. Bon, très bien était un bien grand mot. Lyna avait rencontré le jeune homme il y a quelques mois de ça, plus exactement dès son retour à Port Elizabeth. Lorsque sa mère est morte. C'est lui qui s'occupait de l'enquête. Et il s'avére que le jeune homme agé de 2 ans de moins que la jeune femme n'est pas lui aussi très persuadée de la thèse selon laquelle Margareth, la mère de Lyna, aurait perdu le contrôle de sa voiture. Lui aussi rechercher la vérité sur cette malédiction. Ce qui n'avait pu que rapprocher les deux jeunes gens.

    Pénétrant donc dans le bureau, elle salua quelques autres policiers qu'elle avait l'habitude de voir régulièrement car elle venait souvent rendre visite à Seth. Elle demanda d'ailleurs à l'un d'entre eux où se trouvait le jeune homme et on lui indiqua qu'il était dans son bureau. Remerciant l'officier en question, Lyna alla retrouver l'inspecteur dans son bureau. Arrivée devant la porte, elle toqua doucement puis tourna doucement la poignée et glissa sa tête par l'encoulure. Croisant le regard de Seth qui venait de lever son regard vers la porte, elle afficha un petit sourire et montra un café à travers l'encoulure.

    - Un petit café ça vous dit Monsieur l'inspecteur?

    Elle laissa apparaître un sourire amusé et lorsque Seth hocha la tête avec lui aussi un petit sourire, Lyna pénétra dans le bureau et referma la porte.

    - Je me suis dis que ça te ferait plaisir un petit café à cet heure là de la matinée. Et puis, comme je passais par là, j'en profites pour venir te faire un petit coucou. J'espère que je te déranges pas?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seth McCormick

avatar

Nombre de messages : 67
Age : 34
Date d'inscription : 05/08/2008

In the Bullet
Emploi: Inspecteur de police
Copyright:
Relations:

MessageSujet: Re: Petite visite surprise [Seth]   Jeu 28 Aoû - 5:16

« C’est tout ? » s’exclama Dornvald comme s’il était profondément insulté par le peu de résultat du pauvre Reynolds qui se passa une main dans sa chevelure brunâtre. Habituellement si sûr de lui, l’homme dans la force de l’âge ne savait pas quelle excuse il pouvait donner aux plus que maigres résultats qu’il avait réussi à obtenir jusqu’ici. « Et toi McCormik, tu n’as pu parler qu’aux vaches comme lui ? » ricana-t-il d’un ton mauvais.
« Forcément si tu ne les traites pas mieux, elles ne te diront jamais rien. » répliqua le jeune flic en lui jetant un regard glacé. « Si tu nous disais ce que tu as appris au lieu de nous critiquer, après j’apporterai ma pierre à l’édifice. »

De mauvaise fois ou non, on pouvait sentir le bureau s’enflammer de ces caractères si différents, deux hommes contre un seul, à moins que cela ne soit qu’un seul contre un autre, car le plus âgé des trois ne semblait pas véritablement prendre part à l’affrontement silencieux qui s’érigea dans la pièce à cet instant. Et ce ne fut qu’un rire dédaigneux qui s’extirpa des lèvres de celui que les précédentes paroles avaient visé quelques secondes auparavant, comme s’il ne doutait pas une seule seconde avoir fait mieux que les autres. D’ailleurs, ce fut d’un geste assuré qu’il se leva pour effectuer quelques pas dans la pièce, n’appréciant de toute évidence pas d’être considéré comme un subalterne face au bureau de l’un de ses collègues, chose qui étira un sourire ironique ambré d’une once de moquerie sur les traits de Seth qui fixait attentivement son prétentieux collègue.

« J’ai appris par l’intermédiaire d’une source sûre… » ce qui signifiait un mec qui irait même jusqu’à raconter que Jésus était revenu sur terre contre un peu d’argent, « …que des hommes louches seraient venus s’installer récemment en ville. Visiblement ils auraient acheté du matériel de chimie dans une boutique spécialisée de la ville peu avant les premières contaminations animales. Cela a d’ailleurs été confirmé par plusieurs autres de mes contacts, ce qui renforcerait la thèse de la création maison d’un pathogène bactériologique précis…. » précisait-il en gonflant le torse comme un gorille voulant prouver sa suprématie sur les autres.

Pourtant, cela n’eut pas l’effet escompté puisque Seth laissa un rire cynique s’esquiver de ses lèvres, laissant un petit regard de connivence se faire avec son autre collègue qui n’ignorait rien de ce que pensait le jeune flic à ce sujet, et ce pour en avoir déjà vaguement parlé l’autre nuit au téléphone. Avec une nonchalance parfaite qui le laissait ressembler à un fauve en pleine savane, il se cala plus confortablement dans son fauteuil, avant de faire revenir ses iris jusqu’à lui, venant ainsi croiser son regard avec acidité.

« Mais ce que tu sembles ignorer avec tes grandes théories à la con, c’est qu’aucun médecin dans tout Port Elizabeth n’est capable de relier cette épidémie à quoique ce soit de connu jusqu’ici. Alors soit tes mecs louchent sont vraiment très intelligents au point de créer une nouvelle souche de maladie, soit quelque chose cloche. »
« Tu parles de la malédiction McCormik ? »
« Ne me fait pas dire ce que je n’ai pas dit. Les contes pour bonne femme ne sont pas pour moi. » mentit-il avec un aplomb digne du meilleur comédien. « Ce que je veux dire, c’est que si agent pathogène il y a, ce n’est certainement pas dans un petit laboratoire de campagne que celui-ci a pu être conçu. Et de quelle manière est-ce qu’ils sont rentrés dans le pays ? Tu t’es seulement renseigné ? »
« Attend pour qui tu me prends espèce de sale… » commença-t-il en combla la courte distance qui le séparait du bureau, Seth se relevant déjà, prêt à affronter cet adversaire inespéré… il ne manquait plus qu’une bonne bière et il retrouverait son adolescence et les beuveries entre militaire. Mais Reynolds s’interposa en endossant une figure paternelle pour l’occasion.
« Hey du calme ! Ce n’est qu’une question d’accord ! Nous devons tous les trois faire des efforts pour bosser ensemble, et ce n’est pas en vous tapant dessus que vous règlerez les choses. »

Ces paroles… si censées, mais si fumeuses furent-elles semblèrent apaiser l’effronté, au grand dam de Seth qui resta sur sa faim, tandis que l’autre reprenait finalement la parole.

« Ils sont arrivés par le vol 3456982Y… et ne remet jamais en doute mon boulot. »
« Alors explique-moi juste comment ils auraient fait pour introduire un agent pathogène des plus dangereux sur notre sol alors que depuis les attentas américains tout ce qui entre et sort des avions est systématiquement fouillé. »

Touché ! Il le sut dès qu’il vit le visage de Dornvald pâlir sous ce qu’il venait de dire… il avait négligé ce détail, et de ce faire, toute sa frémissante théorie partait en fumée. Malgré tout, les petites guerres rappelant le lycée n’avaient pas leur place dans toute cette affaire, et bien qu’il le supportait avec difficulté, il fallait bien reconnaître que c’était un très bon élément, et qu’il avait tout de même effectué un travail remarquable, lui-même aurait pu se tromper de la même manière s’il n’avait rapidement envisagé la possibilité, et aujourd’hui la réalité de la malédiction.

« Mais c’était pas con d’y avoir pensé, et on pourra toujours continuer à avoir un œil sur eux au cas où ils y seraient mêlés d’une manière ou d’une autre. De mon côté je fais des recherches pour savoir si des cas se rapprochant plus ou moins à ce que nous avons aujourd’hui se sont déjà manifestés par le passé… on ne sait jamais, si ça se trouve, cela se trouve dans la terre, la poussière aurait soulevé des spores porteur d’un gêne oublié depuis des années, voir méconnu, et si c’est ça, je nous vois mal retourner toute la savane et la réserve à la recherche du lieu de contamination. Le problème étant que des bêtes n’ayant pas les mêmes habitudes que d’autres se soient retrouvé contaminées elles aussi, à moins que la spore ne soit volante, et de ce fait se déplace par l’intermédiaire de corps en mouvement pour se redéposer jusqu’à des points d’eau ou je ne sais quoi d’autres. »
« C’est une idée en effet… » conclut le plus âgé des trois.
« Mouais… tout peu se tenir. Je continue à fouiller de mon côté, tout en réfléchissant à un moyen d’introduire illégalement un agent pathogène ici par les airs, ou avec un complice, et tu poursuis tes investigations. »
« Je vais tenter de voir si je trouve une corrélation entre les animaux et les lieux de fréquentation. »
« Ok les gars… on se revoit dans une semaine pour faire le point, et si vous trouvez quelque chose avant, n’hésitez pas. »

Ses deux collègues quittèrent alors la pièce avant de rencontrer quelques mètres plus loin Lyna, Reynolds se faisant un devoir de lui indiquer où se trouvait Seth. Celui-ci observait d’ailleurs ses notes… la théorie qu’il venait d’énoncer était loin d’être farfelue, mais si son collègue voulait chercher des corrélations, il n’en trouverait pas… il s’était suffisamment penché sur la chose pour en être sûr, mais mieux valait deux avis qu’un seul sur la question. Tout était possible sur la manière dont se manifestait la malédiction, car cela pouvait très bien être un endroit d’où le poison s’était finalement évadé sous la visite d’un animal, ou même d’un humain. Qui pouvait être certain que les hommes n’étaient pas les porteurs originels, mais ayant une période d’incubation plus élevée que celle des bestiaux ?

Il en était là de ses réflexions lorsqu’il entendit frapper à la porte, et avant même qu’il ait pu dire quoique ce soit la porte s’entrouvrit. S’il n’avait pas reconnu le doux visage de Lyna, sans doute aurait-il remit vertement l’importun en place, mais la jeune femme pouvait se permettre plus de choses que les autres… Simplement parce qu’elle partageait ses soupçons, ses convictions, croyait en la malédiction, et était rapidement devenue une amie précieuse à ses yeux. Mais aussi parce qu’il avait autrefois eu le toupet de l’embrasser… et qu’elle n’en savait visiblement rien. Un jour… s’était-il dit, il le lui avouerait avec tout ce qui allait avec à cette époque. Après tout, cela remontait à sept ans, un véritable océan pour un homme, qui pourtant n’avait pas brisé la distance qui s’était instauré entre Hugo et lui-même depuis. Même Cate n’était parvenu à le faire changer d’avis sur cet homme jusqu’ici… qui sait, peut-être que si on décidait de les enfermer dans une pièce hermétique ils seraient obligés d’apprendre à se connaître et finiraient par s’apprécier. D’ici là, il était toujours possible de rêver.

A sa question, il se contenta d’hocher la tête, le même petit sourire amusé qu’elle arborait aux lèvres. Elle était ravissante, adorable même… et il se souvenait pourquoi autrefois elle était celle dont lui et ses amis rêvaient, mais il avait grandit depuis, et même s’il l’appréciait énormément, de l’eau avait coulé sous les ponts, et il réapprenait doucement à la connaître. Et puis… pousser Hugo au meurtre n’était pas dans ses… en fait si, s’il en avait l’occasion, sans doute le ferait-il exprès, jouant avec les nerfs de son ancien rival. Tout du moins il en aurait eu l’audace s’il n’avait pas remarqué la manière dont la jeune femme l’observait lorsqu’elle le voyait… se conduisait lorsqu’elle parlait de lui, le jeune flic n’était pas idiot et après des années à observer les autres pour son boulot, il savait reconnaître les signes qui ne trompaient pas, et étrangement, cela ne le dérangeait pas.

« Bien sûr que non, cela me donnera l’excuse de faire une pause, et un petit café est toujours le bienvenu, merci mademoiselle. » aussitôt dit, il se leva pour venir l’embrasser… sur la joue bien évidemment. « Tu t’ennuyais de moi alors ? Je ne savais pas que mon charme agissait avec tant d’aplomb. » ajouta-t-il tandis qu’un petit air espiègle imprégnait ses traits. « Tu vas bien sinon en dehors de cette terrifiante attraction qui nous lie l’un à l’autre ? »

Un jour… il faudrait sincèrement qu’il arrête de raconter des bêtises… si Lyna le prendrait bien, d’autres filles pourraient s’en sentir mal à l’aise, considérer qu’il croyait réellement ce qu’il racontait, ce qui serait un incroyable quiproquo.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Petite visite surprise [Seth]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Stagiaire : visite surprise de mon IPR en février !
» Visite de la puéricultrice
» Najat Vallaud-Belkacem en visite surprise dans un collège de Villeneuve-d’Ascq
» Une petite visite au Parc Animalier de Clères
» Visite surprise d'un ami...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
OUT OF AFRICA :: PORT ELIZABETH :: MARKET PLACE :: BUREAU DE POLICE-
Sauter vers: